Vous êtes ici : Accueil > Comportement > Les chats et la javel : une réelle histoire d’amour ?

Les chats et la javel : une réelle histoire d’amour ?

Nos amis félins ont la réputation de raffoler de l’odeur de l’eau de javel. A tel point que les forums et les réseaux sociaux regorgent de ce conseil : pour attirer un chat vers sa litière, il suffirait d’y mettre quelques gouttes de javel. Mais qu’en est-il vraiment ?

Pourquoi la javel semble-t-elle attirer nos chats ?

En réalité, la majorité des chats détestent cette odeur ! Comme la plupart des odeurs artificielles des produits de nettoyage, d’ailleurs. Pourtant, si vous utilisez ce produit, vous avez peut-être remarqué que son odeur semble paradoxalement attirer votre minou.

La théorie la plus répandue est que l’eau de javel dégage une odeur lui rappelant celle de l’urine… et donc potentiellement de l’urine d’un autre chat ! Notre « félin de salon » étant très territorial, il lui est insupportable qu’un inconnu ait pu ainsi pénétrer dans son territoire et il va s’empresser d’y remettre sa propre odeur afin de faire savoir à ce sans-gêne qu’il est chez lui !

Cela explique pourquoi vous pourriez voir votre chat frotter sa tête avec insistance sur un sol "javellisé", par exemple, puisqu’il possède des glandes au niveau du front et de la bouche qui produisent et déposent des phéromones. Mais avec certains chats, l’utilisation de la javel dans la maison pourrait devenir un vrai cauchemar. Pensant sentir l’odeur d’un rival, le chat pourrait bien s’empresser d’arroser copieusement ces endroits avec sa propre urine.

Votre chat fait pipi hors du bac ? Y mettre de la javel n’est pas forcément la bonne idée !

Une arme à double tranchant

Mettre quelques gouttes de javel dans le bac peut parfois y (ré-)attirer le chat pour les raisons que l’on a évoquées plus haut. Mais c’est une arme à double tranchant ! Si votre chat n’en supporte vraiment pas l’odeur, ou s’il croit qu’un autre vient sans cesse marquer sa litière, il pourrait finalement décider de rejeter son bac définitivement et de ne plus y mettre une patte… se soulageant alors systématiquement à des endroits moins souhaitables.

Vous traitez le symptôme, pas la cause

Il y a deux raisons pour lesquelles un chat fait pipi hors de son bac : la malpropreté (rejet total ou partiel du bac) ou le marquage (qui peut avoir des causes multiples). [1] Que ce soit l’un ou l’autre, gardez à l’esprit qu’en faisant cela, votre chat essaie de vous communiquer un message. Il tente de vous faire savoir que quelque chose ne lui plait pas, ou qu’il vit un mal-être ou un stress. Donc même si la javel le ré-attire vers son bac (ce qui est loin d’être toujours gagné), votre chat ne se sentira pas mieux pour autant.

La javel pour nettoyer le bac est même parfois la cause !

L’une des sources de malpropreté souvent rencontrées par les comportementalistes félins est l’utilisation d’eau de javel (ou autres bactéricides industriels) pour le nettoyage et la désinfection du bac. Cela prouve bien que ce n’est pas du goût du chat… même si le vôtre s’en accommode peut-être.

De plus, la javel désinfecte mais ne nettoie pas, car elle ne contient aucun tensioactif (détergent). Pour laver le bac de minou, préférez tout simplement un savon neutre (savon noir, savon de Marseilles, savon de Panama …) sans parfum ajouté.

Attention : les composés chlorés de la javel = danger !

Si vous décidiez quand même de tenter l’eau de javel pour attirer votre chat vers le bac (mais vous aurez compris qu’on ne vous y encourage pas), ne mettez vraiment que 2 ou 3 gouttes pas tout un capuchon ! La javel contient des composés chlorés qui, au contact d’un acide, dégagent des vapeurs extrêmement toxiques (pour les chats comme pour les humains), pouvant entraîner une irritation – voire des lésions – des poumons et des yeux. Or, l’urine est… acide. Elle contient en outre de l’ammoniaque.

« Si l’eau de Javel entre en contact avec de l’ammoniaque, c’est un gaz plus dangereux encore qui se forme et qui peut provoquer des dommages importants aux poumons ! » [2]

« (…) Cécile Pebay, chimiste au CNRS : "L’acide et l’ammoniaque, vous les retrouvez dans les produits ménagers, le vinaigre… Au contact avec le chlore de l’eau de Javel, il y a dégagement de Chloramine ou de Dichlore, qui sont des gaz irritants et toxiques pour les voies respiratoires et les yeux. Si vous vous retrouvez dans ces situations, il faut évacuer immédiatement la pièce, respirer de l’air frais et éventuellement, si vous vous sentez mal, appeler le centre anti-poison". » [3]

De la même manière, on déconseille de verser de la javel dans de l’eau trop chaude en raison de la vapeur.

En réalité, la javel est plutôt à bannir, pour la santé de tous

Commençons d’abord par nous poser cette question : qu’est-ce que l’eau de javel ? La réponse va faire appel à quelques notions de chimie mais rassurez-vous : rien de très compliqué ! [4]

Un produit irritant, voire corrosif

Tous les produits qui nous entourent sont classés par leur pH sur une échelle allant de 0 à 14. Au milieu de cette échelle, on trouve l’eau pure, qui est parfaitement neutre. Plus on s’éloigne du centre, plus le produit est acide (vers le 0) ou basique (vers le 14). Et plus il est acide ou basique, plus il est corrosif.

Par exemple, le pH du vinaigre ou du Coca Cola avoisine 2,5. De l’autre côté de l’échelle, le pH de l’eau de javel est de 11,5. On comprend donc facilement que ce produit n’est pas totalement sans danger. L’eau de javel « grand public » que l’on vend dans le commerce est diluée, mais cela reste un produit qui peut être nocif pour nos animaux, en particulier s’il est ingéré.

Au niveau cutané, le produit sera irritant ou carrément corrosif selon son taux de dilution. Vous le repérerez grâce à ces pictogrammes. Il est donc déconseillé de nettoyer avec de la javel car :

Dans tous les cas, si votre chat présente soudainement des symptômes tels que hypersalivation, toux, difficultés respiratoires, vomissements, diarrhées, tremblements, foncez chez le vétérinaire !

Un biocide puissant, qui tue aussi… les bonnes bactéries

Désinfecter sans arrêt la maison conduit à l’effet inverse de celui que l’on recherche. Les biocides tuent autant les « bonnes » que les « mauvaises » bactéries, perturbant ainsi l’équilibre naturel entre les deux. Avec pour conséquence un plus grand risque de développement de germes susceptibles de provoquer une maladie.

Un désastre pour l’environnement

Et enfin, last but not least, l’eau de Javel est non seulement dangereuse pour nos chats mais elle est également néfaste pour l’environnement. Elle n’est pas biodégradable, pollue le milieu aquatique et tue même les bactéries utiles à la biodégradation dans la nature.

Un petit mot supplémentaire s’impose en période de covid-19
L’eau de javel tue les batéries, pas les virus ! Inutile donc d’en déverser des litres dans tous les coins de la maison dans l’espoir de vous protéger contre le Sars-Cov-2 !

[1Sans détailler ici les différences et causes de l’un et de l’autre, il s’agit dans les deux cas d’un trouble du comportement pour lesquels il y a toujours une solution. Un comportementaliste félin sera votre meilleure allié pour trouver la cause et le « remède ». Attention de bien le choisir : en Belgique, la profession n’est pas réglementée et n’importe qui peut s’autoproclamer comportementaliste. N’hésitez pas à le questionner pour savoir s’il a suivi une formation, et à faire appel à des témoignages d’anciens clients.

[4Si par contre vous êtes féru de chimie, l’eau de javel est en réalité de l’hypochlorite de sodium pur (NaClO) en solution aqueuse salée. Sa fabrication consiste à mélanger une molécule de dichlore (Cl2) pour 2 molécules de soude (NaOH). Le résultat de la réaction est : Cl2 + 2 NaOH qui, après réaction, donnera NaCl + NaClO + H2O.