Vous êtes ici : Accueil > Santé > Insecticides : attention aux “–thrine” !

Insecticides : attention aux “–thrine” !

De nombreux insecticides contiennent de la perméthrine ou autres substances de la famille des pyréthrines [1] potentiellement mortelles pour nos chats !! C’est aussi le cas des antipuces pour chiens.

Contrairement à de nombreux autres mammifères, nos félins sont dépourvus d’une enzyme de détoxification : la glucuronyl-transférase [2]. C’est ce qui rend les pyréthrines tellement toxiques pour eux, alors que des effets secondaires chez le chien, à dose raisonnable, sont rarement observés (même si l’intoxication est possible chez les chiots ou les races de petite taille).

Les symptômes

Les symptômes de l’intoxication interviennent rapidement : quasi immédiatement en cas d’intoxication par inhalation, en quelques heures s’il y a ingestion. C’est l’intoxication par voie cutanée qui mettra le plus longtemps à se manifester (de 1 à 3 jours).

Les symptômes les plus courants sont : hypersalivation, vomissements, diarrhée, hyperthermie, troubles du comportement, tremblements, convulsions, pertes d’équilibre … mais cela peut aller jusqu’au coma et au décès du chat.

La perméthrine serait aujourd’hui l’une des deux premières causes d’intoxication chez le chat. [3] Aussi, si votre animal présente ces symptômes, foncez chez votre vétérinaire sans délai ! Si les symptômes sont traités rapidement, le pronostic vital ne sera pas engagé. Par contre, si vous attendez que votre chat soit en proie à des crises convulsives, cela pourrait entraîner des séquelles irréversibles sur le système nerveux.

Pas de pipette pour toutou à minou !!

La perméthrine est souvent présente dans les antipuces pour chien. C’est la raison pour laquelle il ne faut jamais les utiliser sur un chat. Certains propriétaires pensent qu’ils peuvent simplement ajuster la dose au poids respectif du chat : c’est faux !

Selon le VetCompendium, les produits pour chien vendus en Belgique et contenant de la perméthrine sont :
Activyl Tick Plus (Intervet International), Advantix Dog (Bayer), Effitix (Virbac), Exspot (de MSD Animal Health), Frontect (Boehringer Ingelheim) et Vectra 3D spot-on (Ceva). Quant aux colliers antipuces de la marque Scalibor, ils contiennent de la deltaméthrine.

A noter que l’Advantix et l’Exspot ainsi que les colliers Scalibor sont des produits qui peuvent être vendus sans ordonnance, avec le danger que comportent ces ventes en self-service dans les animaleries, dans la grande distribution ou encore sur Internet (y compris sur Amazon, eBay ou même la Fnac… si, si je vous assure !) D’autant qu’on ne peut pas dire que la mise en garde concernant les chats saute aux yeux.

Si vous êtes propriétaires à la fois de chiens et chats, renseignez-vous auprès de votre vétérinaire afin qu’il vous prescrive un antipuce sans danger pour l’un et l’autre. Si un antipuce contenant de la perméthrine a été utilisé pour les chiens, séparer chiens et chats durant la première journée. En effet, le simple fait que le chat lèche le chien peut lui être fatal. Même le contact entre eux n’est pas sans danger. « Dans un quart des cas, l’intoxication résulte d’un contact proche et prolongé avec un chien récemment traité », précise le Dr William Bordeau, vétérinaire spécialisé en dermatologie. [4]

Pesticides pour maisons ou jardins

A l’approche de l’été, les mouches, moustiques, fourmis, puces, guêpes et autres insectes tentent de devenir des co-locataires dont nous nous passerions volontiers dans nos maisons.

Certaines personnes seront tentées de les éliminer à grands coups d’insecticides. Si ces produits sont tous néfastes à l’environnement, une mise en garde essentielle est de mise pour les propriétaires de chats, qui devront vraiment proscrire tous ceux contenant de la perméthrine ou substances de la même famille.

Pensez aussi aux chats des voisins en évitant d’un répandre dans votre jardin, même si votre propre chat ne sort pas… ou que vous n’en avez pas !


[1« On peut citer parmi les pyréthrines : la bioalléthrine, la perméthrine, la cyhalothrine, la bifenthrine, la cyfluthrine, la cyperméthrine, la téfluthrine, la deltaméthrine, la tétraméthrine (ou néopyramine) ou le fenvalérate. » Source : Toxivet

[2Source : Wikipedia

[3Source : Wanimo